Chronologie des évènements survenus au sein de l’A.F.C.F.
depuis sa création


Mais tout d’abord quelques dates importantes :

1973 – Hollande > Contrôle de la fertilité des étalons, Test d’aptitude au travail et contrôle
de la qualité des produits.

1979 – Hollande > Plus aucune jument sans papier (Hb : Hulpboek) ne peut rentrer dans le Stamboek. Pas de contrôle sur la qualité des juments mises à la saillie donc sélection plus dure pour les étalons.

En France :

1977 – Achat des premiers chevaux Frisons (répertoriés par l’A.F.C.F.) importés en France dans un but d’élevage.

Il s’agissait en fait de pouliches frisonnes : Pauwlona et Piertsje avaient 6 mois et Marchjen et Miranda avaient 18 mois, elles appartenaient à M. Véricel et furent l’une des souches du cheptel français.
«En France, les cirques (Gruss, pour n’en citer qu’un) et des particuliers possédaient déjà des chevaux frisons. »

1981 – Achat de 2 poulains frisons Victor et Wouter qui deviendront plus tard des étalons Veulenboek (Vb).

1982 – Création de l’A.F.C.F. à l’initiative de messieurs Moulin, Véricel et leurs épouses.

1983 – Rencontre avec J-M Arger, déjà beaucoup d’Alsaciens étaient propriétaires de Frisons
Rencontre avec I. Driessen, membre de l’Association des éleveurs et des amis du Cheval Frison de France et Suisse dont les statuts étaient déposés en Suisse.
Recensement du Cheptel Frison en France et Suisse.

1985 – Premières Journées d’élevage avec la participation de juges du FPS sous l’égide de l’Association des éleveurs et des amis du Cheval Frison France-Suisse.

1986 – Idem avec la présence de l’inspecteur Draayer père ; cheptel grossissant hors berceau de race ; l’obstacle de la langue et des distances donnant lieu à une convention le 01.01.1987 établie entre le F.P.S et l’A.F.C.F : le F.P.S accepte la gestion du cheptel français par l’A.F.C.F.
La Suisse demande son autonomie vis à vis de la France ; I. Driessen quitte l’Association Suisse pour l’A.F.C.F. dont il devient président.

1987 – Organisation de l’A.G. à Grasse et A.G. Extraordinaire, composition d’un nouveau bureau sur les statuts déjà existants (ceux de 1982), signature d’une convention avec le F.P.S.
Le bureau se compose donc comme suit, I. Driessen : Président, M. Véricel : vice-président, Marc Arger gère les documents d’origine, il est secrétaire et J-C Moulin, Trésorier avec comme assesseurs au bureau A. Hooymeyer, A. Houard et G. Galli.

1988 – Le FPS décide qu’un étalon ayant passé la 1ère sélection peut prétendre être étalon autorisé à l’étranger si besoin est, après délibération.

En France, l’A.F.C.F. participe au Salon du Cheval à Paris.

1989 – Michel Véricel reprend la gestion des documents d’origine.
Le bureau reste identique, mis à part que J-C Moulin est remplacé après sa démission par
G. Galli au poste de trésorier. A. Hooymeyer, J-C Moulin, P. Matter et J-P Apard sont assesseurs.

1990 – Création du Fichier informatique adhérents (ACCESS) tenu par M. Véricel.
P.Weingartner et A-S. Viènot viennent rejoindre les assesseurs, J-C. Moulin quitte l’A.F.C..F.

Le 10 Novembre 1990 , I. Driessen démissionne et rejoint les assesseurs ; P. Weingartner devient président.

1991 – P. Weingartner est président, le reste du bureau ne change pas.

1992 – Le bureau reste le même après la sortie de A. Hooymeyer et I. Driessen devient président d’honneur ; mise en place du nouveau papier.

1993 – N. Dumont entre comme assesseur (A.G. de Chantilly) ; mise en place des lois européennes
proposition du F.P.S de former des juges (la Belgique en forme 3) ; éclatement du livre généalogique existant, en 3 registres, papiers de couleurs différentes (jaunes/verts, marrons, bleus) ; refus de la rétroactivité sur la couleur des papiers par la France.
Etablissement du Lineair Scoren (juin).

1994 – La France refuse le BbII, mais sans succés ; il ne sera néanmoins instauré qu’à partir de 1995.
Entrée au bureau de E. Mauzé , N.Dumont devient secrétaire, J-M Arger reste assesseur.

1995 – A.G. de Saumur, le président P. Weingartner est absent ; désir de décentralisation du travail au niveau du bureau. Démission de J-M Arger et de A-S Viènot, le reste du bureau ne change pas.

1996 – Annonce du papier bleu (BbII) obligatoire par rapport aux lois européennes (avril).
Démission de P. Weingartner après l’A.G. de Compiégne (juillet), M. Véricel devient président et souhaite plus de démocratie (décembre).

1997 – I. Bergès rentre comme assesseur au bureau ; départ du trésorier G. Galli qui est remplacé par
J-P. Apard. N. Dumont passe présidente en juillet.
En décembre est organisée une A.G. Extraordinaire, suite à une tentative de prise de pouvoir de monsieur Driessen (pour non mise à jour des bureaux précédents en préfecture).
Démission du bureau de l’époque et réélection du même bureau, avec l’entrée de L. Delarue.
Mise en place de la régionalisation à la demande des membres. Mise en place du passeport européen et puçage des chevaux.

1998 – Démission par lettre AR de I. Driessen et C. Pasquier, responsables de l’A.G. Extraordinaire et déstabilisation du bureau. M. Véricel président, N. Dumont vice-présidente.

1999 – Annonce aux membres de l’obligation de faire identifier les chevaux au SIRE (spécialement pour les concours) ; démission d’I. Bergès, entrée de G. Vlemmings et C. Seth.

2000 – C. Seth devient secrétaire, N. Dumont présidente, J-P Apard vice-président, G. Garcin secrétaire adjoint. En juillet, réunion à Pompadour avec les Haras Nationaux dans le but de faire reconnaître la race en France ; suite à cela, le dossier est transmis au F.P.S.

2001 – Rappel de la convention signée avec le F.P.S : les membres domiciliés à l’étranger doivent verser une cotisation dans leur pays de domicile ou être membre du FPS s’il n’y a pas d’association dans leur pays.
Renouvellement du bureau : aucun des responsables de régions ne s’est porté candidat au bureau national ; le tiers sortant composé de N. Dumont, J-P Apard, L. Delarue s’est représenté et a été réélu. Augmentation des cotisations imposée par le F.P.S.

2002 – N. Dumont et le bureau s’appliquent pour un travail constructif sur la reconnaissance de la race en étroite collaboration avec les Haras Nationaux et le F.P.S.
Démission de G. Garcin, C. Seth et J-P. Apard ; F. Bortoluzzi élu secrétaire.
Décision d’organiser un grand concours d’élevage national sur le parc FFE de Lamotte Beuvron pour marquer le 20ème anniversaire de l’A.F.C.F.

2003 – Vote des nouveaux statuts de l’A.F.C.F ; Election : L. Delarue se retire, N. Dumont,
Y. Vifquin et F. Bortoluzzi sont réélus au bureau national ; A. Adam van Geem, M. Brandel,
C. Augier, C. Heilig, R. Adam et J. Flahat forment le conseil d’administration.
Création du Site Internet de l’A.F.C.F

2004 – Reconnaissance de la Race par l'administration Les Haras Nationaux le 18 mai 2004 et création du Registre Français du Cheval Frison.
Le Bureau et le Conseil d'Administration sont réélus sauf Mme Claudine Heilig et Mr Jacky Flahat démissionnaires ; Mr Jean-Pierre Levy-Neumand entre au Conseil d'Administration.

2005 – Vote des nouveaux Statuts lors de l'Assemblée Générale Extraordinaire et du nouveau Règlement Intérieur lors de l'Assemblée Générale Ordinaire ; le Bureau est reconduit comme tel mais le conseil d'administration ne compte plus Mr Jean-Pierre Levy-Neumand démissionnaire.