Une Frisonne pas si

Paru le 04/11/2004
Rédigé par Isabelle DUGAUGUEZ

soukje.JPG


Sjoukje fan’t Oare Ein est arrivée en France voilà maintenant 2 ans.

C’est une jument Stamboek de 7 ans du Stam 25, elle a élevée 2 poulains de l’étalon Stb Rypke, mesure 1.58m, et descend d’une vieille lignée de sang (Jillis x Teake).

Bref ! Une jument apparemment tout à fait « banale » et qui ne laissait rien paraître quand à son éventuel potentiel en sport.

Toutefois, en début d’année 2003 Sjoukje a commencée à être entraînée par Mr Didier Delsart et son fils Daniel de Gouy Servins (62) en attelage et en endurance montée.

Elle fit plusieurs parcours d’entraînement et commença les officiels en Trec* attelée en Mars 2003 (*Technique de randonnées équestre de compétition).

sou.JPG


Le Trec consiste à parcourir en 1 ou 2 jours selon les concours un POR (parcours d’orientation et de régularité) et un PTV (parcours en terrains variées) en un temps donné.

Au PTV, vous devez choisir les allures de votre cheval sur chaque obstacles en sachant que vous ne pouvez changer d’allures pendant le passage de l’obstacles sinon vous avez 0 points, (le pas vaut 3 points, le trot : 7 points, le galop 10 point, rupture d’allure 0 point).

Au POR, vous devez parcourir un certain nombre de km (plus ou moins 20 à 30 km) dans un temps données avec seulement pour vous diriger une carte et une boussole (les portables sont strictement interdits sinon c’est l’élimination).

Et bien sûr, le cardiaque de votre cheval est pris avant et après la compétition. Si le cardiaque est anormalement élevé, il n’aurait pas le droit de prendre le départ ou de continuer la compétition.

Sjoukje fit quelques concours qualificatif et fût qualifiée pour le championnat de France de Trec attelée.
Elle parcouru le 1er jour le POR sur 26 km et parcouru le 2ème jour le PTV de 2,5 km sur 16 obstacles en 15 mn maximum au pas, trot ou galop.

Elle finît 7ème au championnat de France de sa catégorie « chevaux de sang » sur un vingtaine de participants, après seulement 4 mois d’entraînement.

soukj.JPG


Après cette expérience gratifiante, nous avons décidé de la faire participer en concours d’endurance montée, elle commença sur 20 km qu’elle réussie sans peine. En effet, le point fort de Sjoukje c’est qu’elle récupère très vite entre chaque escale et après un effort.

Elle a donc, tout naturellement, participée en endurance montée sur 40 km. Au départ, elle avait 42 de cardiaque, en intermédiaire elle avait 52 et au final des 40 km elle avait 48 de cardiaque.

Actuellement, nous espérons lui faire parcourir les 60 km mais nous verrons bien si Sjoukje est partante…

souk.JPG


Je ne pense pas que tous les frisons peuvent faire pareil mais voici une jument dont rien ne semblait présager une carrière dans le sport. Elle avait de forte chance d’être une simple poulinière, alors qu’elle avait un excellent potentiel pour la compétition, il suffisait tout simplement de l’exploiter et d’y croire.

Alors, si vous avez un frison, même « banale » n’hésitez pas à le valoriser, vous serez étonné de ce qu’il peut faire…

I. Dugauguez