Débourrage du jeune Frison

Paru le 24/01/2004
Rédigé par A. ADAM VAN GEEM

DEBOURRAGE du JEUNE FRISON


Si on vous propose un frison de 2 ans et demi ou 3ans débourré, pourquoi pas, monté et attelé, je vous conseille de vous montrer circonspect.

Petra van den Heuvel a parfaitement raison quand elle dit qu’il n’est pas souhaitable de monter un frison avant qu’il est atteint l’âge de 4 ans.
Bien sûr, cela ne fait pas l’affaire des marchands, mais c’est une réalité.

A dire vrai, la question se pose aussi dans d’autres races ou pour des impératifs purement économiques, on demande à ce que je n’hésite pas à appeler DES POULAINS, un travail bien trop dur… avec des conséquences que nous connaissons sur leur santé future…

Votre Frison et vous :
Si vous avez la chance d’avoir vu naître votre poulain, habituez le très tôt au pansage (ils adorent être brossés, étrillés, douchés lorsque le temps le permet). Ne vous bornez pas à lui rendre visite au pré. Si vous le pouvez, rentrez-le au box avec sa mère de façon régulière. Profitez-en pour l’attacher à côté d’elle (restez auprès de lui, pour le rassurer, si besoin était).
Habituez votre poulain au licol tout de suite après la naissance. Pour ce faire ne le forcez pas car c’est inutile. Placez-vous à côté de lui (près de son épaule) en tenant la petit licol dans vos mains. Mettez vos bras autour de l’encolure, doucement et placez la muserolle autour du petit nez sans serrer, sans forcer, sans fermer ni placer la têtière… juste quelques secondes. Ce doit être un jeu. On met le licol, on l’enlève plusieurs fois.
Dès qu’il se laisse faire sans réagir, on ferme le licol. On laisse le poulain libre. Attention, parfois, il essaiera d’enlever le licol avec un postérieur, d’où la nécessité de rester à côté et, surtout, de ne pas laisser un poulain trop longtemps et seul avec un licol.
Habituez le poulain à aller de l’écurie au pré et vice-versa non pas en liberté, mais à la longe, comme maman. Même si vous ne procédez pas ainsi tous les jours, le simple fait d’agir ainsi de façon régulière rendra votre poulain plus sage.
Nous avons par habitude de mettre un surfaix élastique à nos poulains dès l’âge de 4 ou 5 mois, sans le serrer.
De même nous posons un tapis (grande serviette de bain pliée) sur le dos de nos poulains dès l’âge de 2 mois (avant même). C’est un jeu. La première fois, ils se montrent surpris sans plus. Quand ils rentrent mouillés par la pluie, ils trouvent normal qu’on les couvre ainsi pour les frictionner.
Lorsque, plus tard, le surfaix s’ajoute au tapis, cela leur semble normal.
Possédant des juments qui obéissent à la voix, nous n’hésitons pas à les faire tourner (5 à maximum 10 minutes) avec leur poulain, dans la carrière. Les poulains apprennent ainsi très rapidement les mots : Oh là ! Au pas ! Trotter, Tourne, à droite, à gauche. Cela semble peut-être idiot à certains, mais c’est fou comme cela est utile le jour où le poulain est séparé de sa mère.

Il est tout à fait possible de faire travailler un poulain d’un an en liberté dans un rond à longer. Bien sûr, on demandera des choses simples : marcher au pas, s’arrêter à la voix, repartir au pas, trotter… Ceci aux deux mains et pas plus de 3 ou 4 minutes à chaque main.

udine.jpg

Udine (aujourd’hui Ster et maman d’un petit Khephren) tourne avec
sa maman Orlan Ster alors qu’elle est âgée d’à peine 4 mois !

A partir de 2 ans ou 2 ans et demi, on peut commencer à mettre un caveçon (ou mieux un licol léger) et une longe afin de faire faire un travail léger en main uniquement.

Nous n’hésitons pas, à ce niveau, à partir en promenade Poulain en longe accompagné (au début en tout cas) d’un adulte, au pas, pendant une demi-heure, voire plus… Attention, nous exigeons bien sûr un pas actif avec engagement des postérieurs sous la masse. C’est fou ce que cela muscle un jeune… sans compter la confiance gagnée qui permettra de passer ensuite plus facilement partout avec le même cheval monté.

Dès l’âge de 2 ans, nous n’hésitons pas à poser une selle sur le dos de nos frisons (lors de la séance de pansage et bien sûr, dans un premier temps sans ajuster la sangle). Ce doit être un jeu. Quand il trouve la chose normale, on sangle (légèrement, juste pour empêcher la selle de tourner sur le dos du cheval) et on va se promener au pas, si possible avec maman ou un cheval adulte, sage et pas peureux.

 ramses.jpg

Ramsès (Ster, champion de l’Est 2000) travaillant en liberté (à la voix).

Un conseil : la première fois que vous longerez votre jeune frison sellé, mettez un bricole. Si malgré toutes vos précautions, il faisait le clown, cela évitera au moins le glissement de la selle vers le grasset et la catastrophe qui pourrait en résulter.

Prenez votre temps, faites vous plaisir avec ce tout jeune frison. Il vous le rendra au centuple pendant de longues longues années.

A. Adam Van Geem